Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Mgr Joseph DORE : relecture d'un chemin de vie (06/04/2011)

6 avril 2011

Article de Jacques FORTIER paru le mercredi 6 avril 2011 dans les pages "région" du quotidien régional "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" à propos de la publication du nouvel ouvrage de Mgr DORE "A cause de Jésus !"

Mgr Joseph DORE : relecture d'un chemin de vie (06/04/2011)

Mgr DORÉ observe une vraie crise de confiance et préconise un exercice de lucidité. (Photo : archives DNA)

Mgr Joseph DORÉ : relecture d’un chemin de vie

L’ancien archevêque de Strasbourg aura 75 ans cet automne. S’il n’avait pas démissionné avant l’heure, il s’apprêterait à passer le relais. Il choisit cette année pour la relecture de son chemin de vie. Le livre s’appelle « À cause de Jésus ! », — sa devise épiscopale.

Cette démission de l’été 2006, Mgr DORÉ y revient. Il choisit de dire aujourd’hui ce qu’il avait tu alors : l’épuisement avait une cause, un cancer de la prostate. Il a été diagnostiqué en décembre, après la démission, avant la nomination du successeur – Mgr GRALLET. Ce cancer a été opéré dès janvier, en toute discrétion, et avec succès. Mais l’alerte fut chaude et la convalescence longue.

Seconde confidence sur la période alsacienne : les attaques y furent rudes. La vague fut intégriste quand l’archevêque refusa l’implantation d’un prieuré traditionaliste du Barroux ou plaida pour la construction d’une mosquée à Strasbourg. Une autre fut « régionaliste » contre sa non-alsacianité.

Aujourd’hui, Mgr DORÉ l’écrit : « Osons dire ici ce qui a été alors répandu sous le manteau. On a prétendu que j’entretenais des relations intimes avec telle ou telle personne (féminine) de mon entourage ».
Cette « calomnie, arme terrible », écrit Mgr DORÉ, venait d’une source de son entourage proche — qu’il ne nomme pas. « J’ai pardonné, vraiment », conclut l’évêque au terme de ce chapitre du livre qui, ajoute-t-il, « aura été le plus difficile à écrire ».

Ce chapitre — qui fera parler ici — ne résume pas le livre. « À cause de Jésus ! » plonge dans une vie d’homme, aujourd’hui en son automne (*). Enfance dans la région nantaise, formation, service militaire en Algérie, choix du sacerdoce, formation à Rome, en Allemagne…


L’esprit de Vatican II
Joseph DORÉ revient sur son temps d’enseignement, les livres qui l’ont marqué, sa passion spirituelle — et éditoriale — pour ce Jésus de l’histoire et de la foi. Il analyse ce métier d’évêque, pratiqué presque dix ans, puis cette retraite vécue, dit-il, dans le bonheur de celui qui fut « un prêtre, un théologien et un évêque catholique heureux ».

Mais le livre ne s’arrête pas là. L’archevêque émérite y ajoute 100 pages de regard sur l’Église d’aujourd’hui. Et plus qu’une maladie ou une calomnie, ce sont ces pages qui devraient faire parler.

Car c’est une vraie crise de confiance que l’évêque observe et un vrai « exercice de lucidité » auquel il invite. Éthique, liturgie, proposition de la foi, manque de collégialité dans l’Église : « Il est grand temps de revenir à l’esprit de Vatican II », écrit Mgr DORÉ.

Lui sait « pourquoi [il] est demeuré chrétien et resté catholique » (c’est le sous-titre du livre). Mais « un immense chantier » reste ouvert, dit-il, pour que l’Église catholique puisse continuer à annoncer « l’éternel printemps ».


Jacques FORTIER

Mgr Joseph DORÉ, « À cause de Jésus ! », éditions Plon, 384 pages, 22€.
 

<< Go back to list