Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Béatrice HASCHER succède à Monique GISSINGER (10/10/2010)

11 octobre 2010

Article d'Yves STANTINA paru le dimanche 10 octobre 2010 dans les pages "locales Altkirch" du quotidien régional "L'Alsace"

Béatrice HASCHER succède à Monique GISSINGER (10/10/2010)

Monique GISSINGER (à gauche) passe le relais à Béatrice HASCHER

Béatrice HASCHER succède à Monique GISSINGER

Passage de témoin au sein de la zone pastorale du Sundgau où Monique GISSINGER cède sa place à Béatrice HASCHER, nouvelle animatrice de zone.

Une nombreuse assemblée s’est retrouvée à la halle au blé à Altkirch à l’occasion du passage de témoin entre Monique GISSINGER, animatrice de la zone pastorale, et celle qui lui succède, Béatrice HASCHER.
Le diocèse de Strasbourg avait ouvert, il y a une dizaine d’années, le chantier du réaménagement pastoral. Quatorze zones pastorales ont ainsi été créées en Alsace avec des communautés de paroisses à l’intérieur de chacune. Dans la région Alsace sud figure la zone pastorale du Sundgau qui comprend treize communautés de paroisses.

2010 10 10 l’alsace - photo de groupe.jpg

  
Au service des communautés
Une zone est placée sous la responsabilité du curé-doyen d’Altkirch Jean-Marie UHLEN avec, comme adjoint, le curé de Dannemarie Raymond RUHLMANN. Ils sont secondés dans leur rôle par une personne laïque, animatrice de zone, qui était jusqu’à présent Monique GISSINGER, de Balschwiller. Elle a donc décidé de se retirer après neuf années d’activité.
Un hommage lui a été rendu dans une salle de la halle au blé aménagée pour l’occasion en un lieu de culte puisqu’une messe a été célébrée par Hubert SSCHMITT, vicaire épiscopal, entouré d’une douzaine de prêtres. Il ne manquait que Jean-Marie UHLEN, maintenu au repos après une alerte cardiaque.
Le vicaire épiscopal a rappelé que Monique GISSINGER a été une des premières à occuper le poste d’animatrice de zone « moteur du réaménagement pastoral dont elle a vécu le grand chambardement. Elle a sillonné le Sundgau ». Et d’ajouter avec l’humour qu’on lui connaît : « Elle a « usé » quatre vicaires épiscopaux, le regretté Jean-Claude BECKER, Joseph MUSSER, François GASCHY et Hubert SCHMITT ».

Auprès des petits
Le vicaire épiscopal a également souligné qu’au préalable Monique GISSINGER avait « travaillé pour les enfants avec l’ACE ». Et de saluer aussi son conjoint : « Gérard a souvent dû attendre, les pieds froids, le retour de son épouse ».
Monique a évoqué de son côté ses premiers souvenirs au sien du mouvement, « la première histoire de l’ACE, il y a presque vingt ans. Le souvenir des camps, en Alsace, dans le Vercors, dans les Alpes ou dans le Jura ». Elle a ensuite accepté la mission d’animatrice de zone : « Nous avons défriché, semé, dans une terre sundgauvienne qui, même si elle montre parfois de la résistance, produit de beaux fruits ».
Le témoignage de reconnaissance s’est aussi traduit par un énorme paquet cadeau d’où la récipiendaire a eu du mal à extirper un barbecue.

 


Passation de missions
Béatrice HASCHER assurera donc le relais : « Sundgauvienne d’origine, elle s’est épanouie hors du Sundgau dans la zone pastorale des Trois Frontières où elle a occupé plusieurs postes dans des services diocésains et de catéchèse », précisa Hubert SCHMITT. Béatrice est actuellement domiciliée à Michelbach le Haut. « C’est un bel héritage. Je ne vais pas le dilapider mais prendre soin de ce qui a été semé, le fructifier, l’enrichir », conclut-elle.


Yves STANTINA

 

<< Go back to list