Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

120 jeunes Sundgoviens au "Pélé Jeunes" à Lourdes en août 2010 (11/07/2010)

11 juillet 2010

Article de Alexia IGHIRRI paru dans les pages "locales Altkirch" du quotidien régional "les Dernières Nouvelles d'Alsace" le dimanche 11 juillet 2010

120 jeunes Sundgoviens au "Pélé Jeunes" à Lourdes en août 2010 (11/07/2010)

Une cinquantaine de participants se sont rencontrés samedi pour faire connaissance. (Photo DNA).

Le « Pélé Jeunes » : 120 participants

Le 26 et 27 août prochains, 120 Sundgoviens vont se rendre à Lourdes dans le cadre du « Pélé jeunes ». Ils se sont rencontrés il y a quelques jours au foyer Saint-Maurice de Hirtzbach pour les préparatifs du voyage.

Rires, cris et embrassades... Le foyer Saint-Maurice a pris l'autre samedi l'apparence d'une colonie de vacances ! C'est en fait un voyage à Lourdes, dans le cadre du « Pélé jeunes », qui se préparait. « Ce voyage n'est pas un camp de vacances. Vous ne venez pas à Lourdes pour trouver un ou une petite-amie ! », affirme Catherine Freund, correspondante de la zone pastorale du Sundgau. Les jeunes Sundgauviens sont désormais prévenus...

Pour les adolescents de 13 à 17 ans
Le « Pélé jeunes » existe depuis 2000 et vise à regrouper tous les jeunes, entre 13 et 17 ans, du diocèse de Strasbourg, intéressés par un pèlerinage à Lourdes. Et il y en a de plus en plus : l'an dernier ils étaient une centaine de Sundgauviens, cette année ils sont 20 de plus. Et pour cause, les « anciens » qui reviennent plusieurs années de suite (environ la moitié de l'effectif cette année) entraînent tous les ans leurs amis dans cette aventure.
« Le Pélé jeunes c'est une deuxième famille, l'ambiance est vraiment géniale ! », raconte avec enthousiasme Anne-Lise d'Eglingen, 14 ans, qui participe pour la seconde fois. Elle et Manon, 13 ans, son amie d'Aspach, dont c'est la première participation, partent pour Lourdes avec le même but : « approfondir et renforcer notre foi ! ».
Le clivage « anciens/nouveaux » vaut aussi pour les accompagnateurs : certains cumulent l'expérience au « Pélé jeunes », tandis que d'autres l'expérimentent pour la première fois. « Les adultes prennent sur leurs jours de congés pour venir, juste parce qu'ils veulent vivre quelque chose de fort avec vous, les enfants », soulignait Catherine Freund à l'assemblée.
« Carrefour 0 » : voilà comment a été intitulée cette première rencontre entre les participants du « Pélé jeunes ».

Une après-midi pour nouer des liens
L'occasion pour la cinquantaine d'adolescents présents (40 jeunes manquaient à l'appel et découvriront l'aventure en montant dans le bus en août) et les membres de l'organisation et de l'encadrement (une vingtaine) de faire connaissance, de se retrouver autour d'ateliers créatifs et de chants religieux. Mais aussi de fixer règles et consignes pour le voyage à venir. Comme celle, entre autres, de toujours laisser la priorité aux malades à Lourdes. Il y aura d'ailleurs trois personnes en fauteuil roulant dans le convoi sundgovien.

Le coquelicot, repère sundgovien
Catherine Freund a présenté les temps forts du voyage (visite de lieux saints, etc.), puis a "chapeauté" le tirage au sort des parrainages : des groupes de quatre sont formés (deux anciens et deux nouveaux participants), histoire de faciliter l'intégration de chacun. Après avoir fait connaissance et papoté pendant une quinzaine de minutes, les adolescents ont participé à des ateliers, comme la confection de coquelicots, qui servira de repère sundgovien au milieu de la foule à Lourdes. La journée s'est terminée à Hirsingue : une centaine de places avait été réservées pour assister au concert de Glorius dans le cadre du festival Gloria.


Alexia IGHIRRI
 

<< Go back to list