Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Intentions de prières

Déposez vos intentions de prières...

>> Déposer une prière

Les dernières prières :

Pour le Jubilé de la Miséricorde

Prière du Pape François
A l’occasion du Jubilé de la Miséricorde
Publié le 26 novembre 2015
Seigneur Jésus-Christ,
toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,
et nous a dit que te voir, c’est Le voir.
Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,
la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;
tu as fait pleurer Pierre après son reniement,
et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !
Tu es le visage visible du Père invisible,
du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :
fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse
pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :
fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.
Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction
pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,
et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Eglise annonce
aux pauvres la bonne nouvelle
aux prisonniers et aux opprimés la liberté,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.
Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,
à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.

Pape François

Entrée en Carême

Béni sois-tu, Dieu notre Père,
pour Jésus : ton Fils
qui, aujourd’hui encore,
nous convoque,
nous attend au désert ;
le désert du silence,
le désert de l’impuissance,
de la faiblesse,
le désert de la solitude.

Apprends-nous, Père,
dans l’audace de l’Esprit,
à découvrir ton œuvre dans nos vies,
au milieu même des déceptions,
des obstacles, des zones d’ombre.

Nous serons alors les témoins
d’une Bonne Nouvelle
qui réveille et emporte,
témoins d’un souffle qui surgit
et s’engouffre où il veut.

Anonyme

Au coeur de la Beauté du Monde

Au cœur de la Beauté du Monde.
Toute la beauté de la création, Seigneur, me semble un océan d’amour dans lequel je me baigne avec joie.
Au sein de ton œuvre, je me sens aimé et protégé. Je suis très honoré d’être ton enfant.
Je me réjouis à me voir et à me sentir constamment en croissance.
Rions et prions ensemble, Seigneur, et permets-moi de souhaiter partager ma joie avec toi, mon Créateur, que j’admire et que j’aime. Et je sens monter en moi l’espoir, Seigneur, l’espoir d’une humanité faite d’amour, de tolérance et de paix.
Veux-tu bien, Père, m’aider et me guider sur la voie de l’espoir. J’ai besoin de ta tendresse et de ta compassion pour me sentir aimé et aimer à mon tour. J’ai soif de vérité.
Que tout événement soit une épreuve et un prétexte pour mieux grandir vers toi. Seigneur, en témoin de la beauté de ta création, j’aspire au bonheur et au meilleur de moi-même. Aide-moi à me remplir davantage de ta présence et de ton amour pour me construire dans la confiance et la joie.
Puissent ta sagesse et ta lumière m’accompagner et me guider sur le chemin afin de m’aider à déjouer les pièges du libre arbitre et de l’égocentrisme. Lorsque je m’égare et me disperse, permets-moi Seigneur, de me retrouver et de garder confiance en toi.
Je recherche la lumière, la tolérance, la paix et l’amour. Permets-moi de t’aimer et de nous aimer à travers toi en grandissant vers l’union par la communion.
Seigneur tout puissant, que mon âme soit ton foyer, que mon cœur soit ton amour, que mon souffle soit ta vie, que mon esprit soit ta sagesse, que mes yeux soient ta lumière, que ma voix soit ta parole, que mon écoute soit ta bienveillance, que mes mains soient ta chaleur, que mon corps soit ton véhicule et que mon action soit ton œuvre.
Moi, ton humble et dévoué serviteur sur la terre et dans l’univers, fruit de la création et de l’incarnation, je te remercie pour ce que je suis, je te remercie pour ce qui est.
Bruno LEROY, le 2 janvier 2016

Bruno LEROY

Bonne et heureuse année à toutes et à tous !

Seigneur,
Un nouveau jour se lève.
Une nouvelle année commence.
Donne-nous confiance, pour avancer chaque jour,
Avec la lumière qui se lève dans nos cœurs.

Donne-nous de lire les signes des temps porteurs d’espérance.
L’actualité du mois de décembre nous a apporté comme des "signes"...
L’accord de la COP 21 signé par 195 dirigeants de pays,
L’ouverture de l’année de la Miséricorde à toute l’humanité,
La réorganisation des régions en France...

Et, chacun peut allonger la liste... là où il vit,
Dans le quotidien de l’existence.

Ouvre nos yeux et nos cœurs pour recueillir les signes, leur faire porter du fruit.
Donne-nous un cœur disponible pour répondre : "Me voici"
Quand une proposition lui est faite.

Ainsi, tous ensemble, nous vivrons une Bonne Année.

Merci Seigneur.

Anonyme

JOYEUX NOËL !

Un homme,… c’est sacré !

C’est tellement sacré… un homme
Que Dieu a épousé la nature humaine,
Il est venu sur la terre, sa terre, une nuit Il est venu.
Personne ne L’attendait, rien n’était prévu
Dieu se fait homme sur terre : c’est là le grand mystère.
Venir chez nous c’est un pari, un risque.
Dans ce lieu de révolte, de combats, de guerres,
Lieu où l’homme fait des efforts pour sauver une vie,
Tandis qu’ailleurs, c’est la grande tuerie.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré un homme…
Que pour lui Dieu se fait Père et de nous ses enfants.
En réponse, Il reçoit négligences et indifférence.
Par Lui le corps humain prend toute sa dignité
Il l’élève, le divinise pour qu’il soit respecté.
Le grand projet de Dieu c’est de l’éterniser.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré … un homme
Que toute sa personne exige respect et justice,
Que les uns aient trop et d’autres, pas assez :
C’est pourtant si facile de partager
Tout cela n’est question que de volonté !
NOËL : Dieu vient partager la vie de l’homme.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré… un homme
Qu’à la crèche, les premiers venus sont les exclus
Les pauvres bergers sont les premiers appelés
Car les simples et les vrais pauvres sont toujours disponibles.
Le moindre signe ou appel reste toujours audible,
Alors sans le savoir… ils ont vu la Parole
Celle qui dit au monde le chemin du bonheur
Heureux qui reconnaît en l’autre le visage de Dieu !
Si tu veux, chaque jour ce peut être NOËL !

Bernard GUTHAPFEL

Prière pour la planète

Seigneur, toi qui es
le Chemin, la Vérité et la Vie,
accorde-nous la grâce
d'une réconciliation authentique et totale
entre tous les chrétiens, entre tous les humains
et avec la création tout entière.

Nous te demandons pardon de continuer,
avec un égoïsme aveugle,
à polluer l'air, l'eau et la Terre,
à faire disparaître des milliers d'espèces
animales et végétales,
à abîmer ce monde
que tu as créé pour nous le confier.
Aide-nous à mieux cultiver,
comme un précieux jardin, notre planète fragile,
en partageant plus équitablement ses richesses
et en préservant sa beauté et sa féconde diversité,
afin que les générations futures puissent
à leur tour y vivre et s'en réjouir.

Loué sois-tu, Seigneur, pour toute ta création.
Loué sois-tu, Seigneur, pour le don de la Vie.

Elsa Godard

Veiller en attendant

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
veiller sans crainte, veiller sans peur,
sans passer mon temps
à compter mes battements de cœur,
sans inquiétude des lendemains,
ceux qui se vivront sans moi.

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
un peu comme quelqu’un
qui se prépare à une vie autre,
une vie pleine, même quand apparemment
on est peu rentable, peu efficace,
alors que s’allument les braises de la sagesse.

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
un peu come ceux qui attendent,
une attente sereine, calme ou peut-être tourmentée.
Je ne sais ni le jour ni l’heure.
Je ne sais surtout pas le « comment »,
mais ce que je sais, mon Dieu,
ce qui est sûr, c’est que Toi, Tu seras là :
je n’aurai pas veillé en vain.

Je ne sais rien du temps de demain.
Ce que je sais, c’est l'aujourd’hui
parce qu’il est la promesse de demain.

Robert RIBER "Milles textes, fenêtres ouvertes"

Fête de la Toussaint

ILS VIENNENT DE LA GRANDE EPREUVE

Être immergé dans la lignée
Des hommes, des femmes, des enfants,
Qui, au long des siècles,
Par toute la terre,
Ont marché, travaillé, souffert, donné, aimé…

Ils viennent de la grande épreuve

Leurs mains ont creusé, défriché, sculpté,
Lavé, cousu, caressé,
Pianoté sur un clavier.
Elles ont été lien d’amitié et de tendresse.

Ils viennent de la grande épreuve.

Leurs routes ont été jalonnées
De grandeur ou d'humilité,
De certitudes ou de doutes,
De pauvreté ou de richesse
De misères ou de gloire.
Ils ont été éprouvés
Comme l’or au creuset,
Dans leur corps et dans leur âme,

Ils viennent de la grande épreuve.

Toi, Jésus de Nazareth,
Tu as mis tes pas dans leurs pas.
Tu as épousé notre humanité

Tu viens de la grande épreuve.

Bienheureux, vous les saints de tous les jours,
Connus ou inconnus,
Et vous, nos êtres chers
Qui nous précédez dans la lumière
Avec Jésus notre frère, Christ ressuscité !

Bienheureux, vous tous qui venez de la grande épreuve !

Alberte Delisle

Prière de rentrée pour les choristes

Seigneur,

Me voici pour aller chanter dans la chorale de la vie.
Me voici avec ma partition, mon diapason,
mes clés et toutes les notes :

Avec le Do qui commence la gamme car moi aussi je démarre
une année, une équipe…
Avec le Ré, cette note qui est collée à la portée et qui me
dit que c’est toujours un autre qui nous relie, que c’est un
même Esprit qui nous unit…
Avec le Mi qui n’a rien de particulier, il est sans doute
cette humilité qui doit m’aider à donner la place aux autres
et surtout aux jeunes…
Avec le Fa, la note du milieu qui me dit de savoir toujours
garder le juste équilibre au cœur de nos débats…
Avec le Sol qui donne son nom à la clé, il m’apprend à
savoir donner des noms à ce que je vis…
Avec le La qui donne le ton pour que nos partages deviennent
harmonies…
Avec le Si, la dernière note, qui me rappelle que je dois
toujours faire attention à ceux qui sont les derniers, aux
plus petits…
Et enfin le Do de l’octave, sa présence me dit qu’une
partition ce n’est pas que 7 notes mais que je peux toujours
en rajouter ;

Cette huitième note m’ouvre à l’infini des notes et elle me
dit :
«Ouvre-toi à l’infini de Dieu, à l’infini de la Vie !»

Me voici donc, Seigneur, avec ma gamme, prêt à vivre et à
aimer !

Anonyme

Prière à Notre Dame de l'Assomption

Ô Marie, Mère de l’Amour
Nous voici devant toi avec nos joies,
nos désirs d’aimer et d’être aimés.
Nous voici avec le poids des jours,
avec nos misères, nos violences et nos guerres.
Mais l’amour est plus fort que tout :
nous croyons qu’il existe encore,
car l’amour vient de Dieu.

Nous t’en prions : que nos maisons soient habitées
de simples gestes de fraternité et de bonté,
de confiance, de bienveillance et de générosité !
Que les familles et les nations s’ouvrent au partage,
au pardon et à la réconciliation !

Mère de l’amour, intercède pour la famille humaine,
soutiens les efforts de ceux qui travaillent
pour la justice et la paix.
Accorde-nous la grâce d’être fidèle à l’Évangile
et porter du fruit qui demeure.
Amen ! Alléluia !

Notre-Dame de L’Assomption, priez pour nous !

auteur inconnu

Comment être en vacances toute l'année ?

Voici une petite "recette" chrétienne ou simplement de
bon sens :

Si être en vacances,
ce n'est pas courir toute la journée comme un dingue,
Si être en vacances,
c'est savoir regarder vivre ses enfants
et jouer avec eux,
Si être en vacances,
c'est savoir réduire l'abus de télé ou de radio,
Si être en vacances,
c'est prendre un peu de distance par rapport aux soucis,
Si être en vacances,
c'est savoir regarder l'oiseau qui vole,
ou le bout de bois qui flotte le long d'un fil d'eau,
Si être en vacances,
c'est savoir prendre un livre et le lire calmement,
Si être en vacances,
c'est pouvoir être enfin soi-même,
Alors pourquoi ne pas se mettre en vacances toute l'année ?

Car c'est toute l'année qu'il faudrait ne pas courir,
regarder vivre ses enfants, s'écouter entre époux, etc...
Bref, les vacances étant par définition le temps propice à
la qualité de la Vie, il serait dommage de se résigner à
n'être un humain que quatre semaines par an.
C'est-à-dire pendant le douzième de sa Vie !

--------------------------------------------------------
* Je dédie ce texte à ceux et celles qui n'ont pas eu
l'opportunité de partir en vacances afin qu'ils comprennent
que nous pouvons les vivre chaque jour de l'année sans pour
autant bouger.
Ce qu'il faut et ce qui est fondamental dans l'existence
d'un être, c'est d'avancer dans sa spiritualité pour avancer
vers Dieu.

Bruno LEROY

Fête de la Pentecôte

PRIERE A L'ESPRIT-SAINT

Saint-Esprit,
Montre-nous le chemin
vers notre avenir.

Tu as porté le salut
dans l'Eglise de Jésus-Christ.

Ouvre nos oreilles,
que nous puissions entendre la Parole
et comprendre tes conseils.

Donne-nous inspiration et compréhension
pour que nous puissions connaître
ce que tu veux de nous en ce moment.

Guide-nous, Esprit Saint,
et aide-nous à connaître la volonté du Père.

Ouvre nos yeux aux besoins de notre temps
et aux besoins de l’Église,
pour que nous puissions participer ensemble
à la mission que nous avons reçue du Christ.

Libère-nous de tout ce qui nous empêche
de suivre ce chemin.

Reste avec nous
pour que nous puissions trouver
notre unité en servant, ensemble,
le Corps du Christ.

Viens, Esprit Saint,
Donne-nous la vie nouvelle.
Amen.

P. Philippe Doumenge

Joyeuses fêtes de Pâques !

LA JOIE DE PÂQUES

Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle s’élève sur toute la terre
comme une flamme dans la nuit et qu’elle illumine
la vie de tous les hommes !
Jésus est plus fort que la mort !

Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle ruisselle sur toute la terre
comme une eau vive qui calme la soif
des chercheurs de vérité !
Jésus est vivant pour toujours !

Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle soit distribuée à toute la terre
comme du pain qui apaise la faim de ceux
qui tendent les mains !
Jésus est le sauveur de tous les hommes !

Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle résonne et carillonne sur toute la terre
comme un chant d’allégresse, comme la Bonne Nouvelle
qui redonne espoir aux enfants de Dieu !
Jésus est ressuscité !

(Editions du Signe)

TEMPS DE CARÊME

Seigneur des foules affamées
Tu es, Seigneur, un Dieu infiniment généreux
Tu as créé pour nous un monde aux ressources immenses
Et tu renouvelles chaque année,
Le miracle des saisons et des récoltes
Pour que nous puissions trouver de quoi apaiser notre faim.

Mais pourquoi faut-il qu’il y ait famines et pénuries
En certaines contrées du monde ?
Pourquoi des hommes, des femmes et de jeunes enfants
Doivent-ils, encore aujourd’hui, se livrer à des travaux de misère
Pour trouver seulement des miettes à se mettre sous la dent ?

Pourquoi faut-il, Seigneur,
Que des foules entières ignorent
De quoi sera fait le repas d’aujourd’hui,
Alors que nos tables croulent d’abondance
Et que nos réserves nous assurent
Des mois et des mois de subsistance ?

Toi, Seigneur, tu n’es jamais demeuré insensible au cri des pauvres.
Qu’ils soient des milliers ou des centaines ou même une seule famille,
Tu n’as jamais hésité à multiplier la farine et le pain.
Non seulement tu leur as donné la nourriture du moment,
Mais tu as toujours voulu
Qu’ils en aient pour demain et bien au-delà.

Toi, le Dieu du pain quotidien,
Souviens-toi des foules affamées.
Ouvre nos cœurs et nos mains
Pour que ces foules trouvent le pain d’aujourd’hui,
De demain et de toujours.

Jean-Pierre Prévost

Bonne et heureuse année !

POUR LA NOUVELLE ANNEE

Je ne te demande pas,
mon Dieu,
de faire que cette année
soit un miracle.

Je ne te demande pas
de remplacer la réalité
par mes rêves
ou de faire
que mes désirs
me fassent oublier
la nuit.

Je te demande
seulement,
mon Dieu,
d'oser l'Espérance.

Jean Debruynne

Joyeux Noël à toutes et à tous !

FAIT-IL NOEL ?

Fait-il Noël dans le coeur du monde ?
Fait-il Noël dans le coeur
des malades, des vieillards,
des orphelins, des veuves ?

Fait-il Noël dans le coeur des chômeurs,
des déshérités, des abandonnés, des prisonniers ?
Fait-il Noël dans le coeur des torturés, des exilés,
des réfugiés, des handicapés, des mal-aimés ?

Noël...
c'est un sourire à la personne souffrante,
c'est une main tendue à celle qui tombe,
c'est une bourse ouverte à celle qui crève...

Noël...
c'est quand tu partages ton toit avec le sans-logis,
c'est quand tu offres ta table à l'affamé,
c'est quand tu donnes ton manteau au pauvre...

Noël...
c'est une larme essuyée aux yeux d'un enfant,
c'est ta main dans la main de l'aveugle égaré,
c'est ton baiser à la vieille du foyer...

Il fait Noël dans le coeur des gens
chaque fois que la contrainte se transforme en liberté,
que le pouvoir se fait service,
que l'arrogance devient humilité...

chaque fois
que la tendresse accompagne l'amour,
que la douceur colore le dévouement,
que l'amabilité tient la main du service...

chaque fois
que la paix remplace la guerre,
que la gratuité détrône la rentabilité,
que la joie l'emporte sur la tristesse...

Tu fais Noël
si tu ouvres tes yeux pour contempler,
tes mains pour donner,
ton coeur pour aimer...

si tu partages ton pain avec plus pauvre que toi,
ton temps avec plus occupé que toi,
ton sourire avec plus triste que toi...

si tu peux donner ton pardon,
semer la joie, soulager une misère...

Je rêve d'un Noël tout blanc !
d'un Noël tout joyeux !
d'un Noël tout partagé !

Jules Beaulac

Temps de l'Avent

COURONNE DE L'AVENT

Pour soulever le sombre manteau de l'obscurité
qui, parfois, recouvre le monde
et même le coeur des hommes,
Seigneur,
et qui empêche de te voir,
Je vais préparer 4 bougies.
Je les poserai aux 4 coins de la terre
pour tout éclairer :
au nord, au sud, à l'est et à l'ouest,
en haut, en bas, à gauche et à droite.
Ainsi les habitants de la terre
pourront te voir et t'accueillir.

La première bougie
sera la LUMIERE DE MON SOURIRE
offert à tous, chaque jour,
comme un cadeau,
car toi, Seigneur, tu viens
pour la joie de tous.

La deuxième bougie
sera la LUMIERE DE MA PRIERE
tournée vers toi, chaque jour,
comme un regard,
car toi, Seigneur, tu parles
à chacun dans le secret du coeur.

La troisième bougie
sera la LUMIERE DE MON PARDON
accordé à tous, chaque jour,
comme une main tendue
car toi, Seigneur, tu laves
toutes les offenses des hommes.

La quatrième bougie
sera la LUMIERE DE MA DOUCEUR
distribuée à tous, chaque jour,
comme du bon pain,
car toi, Seigneur,
tu donnes à chacun ton amour.

Pour te montrer Seigneur,
comme je t'attends,
je vais préparer mes 4 bougies,
je les allumerai une à une
au long des 4 semaines de l'Avent.

Quand Noël viendra
dans les maisons et les coeurs,
elles brilleront dans la nuit.
Ce sera ma COURONNE DE LUMIERE
préparée pour toi, Seigneur,
le Prince de la paix.

Charles Singer

Bonne fête de la Toussaint !

BONNE FÊTE !

Bonne fête ! vous qui ne vous êtes jamais considérés meilleurs que les autres, mais qui avez demandé à Dieu de vous rendre chaque jour un peu meilleurs.Vous étiez pauvres.

Bonne fête ! vous qui avez offert vos mains vides de violence, et vos coeurs pleins d'amour.Vous étiez doux.

Bonne fête ! vous qui, aux jours les plus sombres, avez cru que demain serait un jour ensoleillé.Vous pleuriez, mais vous espériez.

Bonne fête ! vous qui ne vous êtes jamais résignés devant l'injustice. Vous étiez des affamés et des assoiffés de justice.

Bonne fête ! vous qui ne cherchiez pas à oublier, mais qui avez pardonné. Vous étiez miséricordieux.

Bonne fête ! vous qui, à temps et à contre temps, recherchiez la cohérence et la clarté. Vous étiez purs.

Bonne fête ! vous qui saviez être pacifiés et pacifiants. Vous étiez des artisans de paix.

Bonne fête ! vous qui ne rougissiez pas d'être chrétiens et qui osiez rendre compte de votre foi. Vous étiez persécutés au nom du Christ.

Oui, vous les avez reconnus, ceux à qui vous avez envie de souhaiter "bonne fête" : votre papa, votre maman, vos grands parents, votre conjoint, votre enfant, votre ami(e), ceux et celles qui ont essayé de vivre les Béatitudes.

Si seulement un jour à nous aussi d'autres pouvaient souhaiter : "bonne fête !" à l'occasion de la Toussaint !

Gérard Naslin

Prière pour l'Assomption

A MARIE

Aujourd’hui,
notre regard doit s’élever
vers le ciel de toutes nos espérances.

Marie, notre sœur Marie,
fille de notre terre,
est élevée dans la gloire
parce qu’elle est aussi
la mère de notre Dieu.

Marie est la première
à pouvoir placer ses pas
dans les pas de son fils...
...jusqu’au bout du voyage.

Nos chemins, eux aussi,
conduisent à la gloire.
Nous ne le voyons pas,
mais Marie nous le dit
par son Assomption.

Toi, Notre-Dame,
consolide en nos cœurs
la foi et l’espérance
et remplis-nous de cet amour
qui vaincra toute mort
le jour de notre propre assomption.

Anonyme

« Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement »

Ce cœur de la Trinité, il bat pour nous dans la petite tente, le tabernacle,
où il demeure caché si mystérieusement dans ce rond de blancheur pétri de fin silence.
C’est ton trône royal sur la terre, Seigneur, un trône bien visible que tu bâtis pour nous.
Avec joie tu me vois m’en approcher tout près.
Tu plonges plein d’amour ton regard dans le mien et tu prêtes l’oreille à mon faible murmure.
Tu remplis de ta paix le tréfonds de mon cœur.
Et pourtant ton amour ne peut se contenter de cet échange-là qui nous tient séparés,
le désir de ton Cœur réclame plus encore.
Tu viens en nourriture chaque matin pour moi, et ton Corps et ton Sang me sont vin et repas.
Prodigieuse merveille que tu accomplis là !
Ton Corps dans ce mystère vient pénétrer le mien et ton âme elle aussi vient s’unir à la mienne.
Je ne suis plus alors ce que j’étais avant. Tu viens et tu t’en vas ;
mais reste la semence que tu jetas en terre pour la gloire à venir (Mc 4,26; Jn 12,24),
semence ensevelie dans ce corps de poussière.
En l’âme, seul demeure comme un éclat des cieux ; et tout au fond des yeux subsiste une lueur,
et un frémissement dans le son de la voix.
Mais le lien demeure qui relie cœur à cœur, flot jaillissant de vie qui jaillit de ton Cœur
et qui donne la vie à chacun de tes membres (1Co 12,27).
Qu’elles sont merveilleuses tes merveilles d’amour !
Et notre admiration nous conduit au silence
car viennent à défaillir nos esprits et nos mots.

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix [Édith Stein] (1891-1942), carmélite, martyre, co-patronne de l'Europe Poésie « Je demeure parmi vous », 1938 (trad. Source cachée, Cerf 1999, p. 329s)