Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Intentions de prières

Déposez vos intentions de prières...

>> Déposer une prière

Les dernières prières :

BEATITUDES

Heureux ceux qui assument leurs pauvretés
Et celles des autres :
L'avenir du monde heureux
Et fraternel leur appartient.

Heureux ceux qui affrontent la détresse :
Le vrai confort leur sera donné.

Heureux les tendres :
La terre leur appartient déjà.

Heureux ceux qui recherchent
De tout leur être la Justice pour tous :
Ils l'obtiendront.

Heureux ceux qui agissent par amour et avec amour :
Ils seront traités de la même manière.

Heureux les cœurs sans fraude :
Ils voient l'invisible secret de leur vie.

Heureux ceux qui luttent
Pour la juste paix et la réalisent :
La vérité de leur être leur sera reconnue.

Heureux les combattants de la Justice,
Calomniés et traqués :
L'avenir heureux leur appartient.

Je vous donne le pouvoir d'être heureux.
Même quand vous serez insultés,
Persécutés, dénigrés à cause des actions
Que nous réalisons ensemble.

Oui. Je vous donne le pouvoir
D'être heureux, d'être remplis de joie.
Votre réussite sera plus grande
Que vous l'imaginez.
Vous rejoignez tous les réalisateurs de l'avenir.

Heureux ceux qui ont été maltraités avant vous.

Roger Parmentier

PRIERE DE RENTREE

Prière des catéchistes et responsables d’Aumôneries

Seigneur, nous voici rassemblées en Ton nom
pour démarrer cette année de catéchèse
Pour les enfants, pour les adolescents, pour tous les jeunes que Tu nous confies ou qui croiseront nos chemins,
apprends-nous à leur montrer Ton visage d'amour,
nous T'en prions.

Seigneur, ces enfants et ces jeunes que Tu nous confies,
sont issus de couples mariés, non mariés, mais aussi séparés, divorcés, recomposés,
apprends-nous à ne pas juger
mais à restaurer ce qui a été brisé, fragilisé,
et à faire connaître Ton infinie Miséricorde,
nous T'en prions.

Seigneur, nous aussi, prêtres, responsables en aumônerie, catéchistes,
connaissons parfois des moments de joie mais aussi de désarroi ou de solitude, apprends-nous à nous laisser conduire,
sous l'action de la prière, vers la mission pour laquelle Tu nous destines,
nous T'en prions.

Seigneur, nous Te confions enfin les épouses, époux, enfants
des responsables en aumônerie et catéchistes,
qui participent à cette mission en acceptant les réunions tardives, les sorties le dimanche, les découragements, les heures supplémentaires,
Donne-leur Ta Paix, nous T’en prions.

Anonyme

FETE DE L'ASSOMPTION

Je te salue, Marie
mère de tous nos désirs d'être heureux.
Tu es la terre qui dit oui à la vie.
Tu es l'humanité qui consent à Dieu.
Tu es le fruit des promesses du passé
et l'avenir de notre présent.
Tu es la foi qui accueille l'imprévisible.
Tu es la foi qui accueille l'invisible.

Je te salue Marie,
mère de toutes nos recherches de ce Dieu imprévu.
Du temple où tu le perds,
au Calvaire où il est pendu,
sa route te semble folle.
Tu es chacun de nous qui cherche Jésus,
sans bien comprendre sa vie et ses paroles.
Tu es la mère des obscurités de la foi,
toi qui conserves tous les événements dans ton coeur,
toi qui creuses et médites tous nos "pourquoi ?"
et qui fais confiance en l'avenir de Dieu, ton Seigneur.

Je te salue Marie,
mère de toutes nos souffrances.
Tu es la femme debout au pied de l'homme crucifié,
tu es la mère de tous ceux qui pleurent,
l'innocence massacrée et le prisonnier torturé.

Je te salue Marie
mère de toutes nos pentecôtes.
Tu es, avec les apôtres, l'Eglise qui prie
et accueille les dons de l'Esprit.

Je te salue Marie
mère de toutes nos espérances.
Tu es l'étoile radieuse d'un peuple en marche vers Dieu.
Tu es l'annonce de l'humanité transfigurée,
tu es la réussite de la création
que Dieu a faite pour son éternité.

Michel Hubaut

Mais comment être en vacances toute l'année (15/07/2017)

Voici, une petite recette chrétienne ou simplement de bon sens :
Si être en vacances, ce n'est pas courir toute la journée comme un dingue,
Si être en vacances, c'est savoir regarder vivre ses enfants et jouer avec eux,
Si être en vacances, c'est savoir réduire l'abus de télé ou de radio,
Si être en vacances, c'est prendre un peu de distance par rapport aux soucis,
Si être en vacances, c'est savoir regarder l'oiseau qui vole, ou le bout de bois qui flotte le long d'un fil d'eau,
Si être en vacances, c'est savoir prendre un livre et le lire calmement,
Si être en vacances, c'est pouvoir être enfin soi-même,
Alors pourquoi ne pas se mettre en vacances toute l'année ?
Car c'est toute l'année qu'il faudrait ne pas courir, regarder vivre ses enfants, s'écouter entre époux, etc...
Bref, les vacances étant par définition le temps propice à la qualité de la Vie, il serait dommage de se résigner à n'être un humain que quatre semaines par an.
C'est-à-dire pendant le douzième de sa Vie !
…………………………………………………………………….
Je dédie ce texte à ceux et celles qui n'ont pas eus l'opportunité de partir en vacances afin qu'ils comprennent que nous pouvons les vivre chaque jour de l'année sans pour autant bouger. Ce qu'il faut et ce qui est fondamental dans l'existence d'un être, c'est d'avancer dans sa spiritualité pour avancer vers Dieu.

Bruno LEROY

Prière à Abraham

Prière à Abraham

Père Abraham, pourquoi as-tu tout quitté ?
Pourquoi es-tu parti, dans ta vieillesse, vers cette terre étrangère ?
Pourquoi répondre à ce Dieu inconnu qui t’appelait ?
En quoi cette promesse est-elle différente des promesses qui nous sont faites aujourd’hui ?
Tu sais, encore aujourd’hui, on nous promet sur tous nos écrans bonheur familial, propriété d’une terre.

Rien de nouveau en somme. Et bien souvent, nous sommes déçus, car la vie emporte tout : les familles se déchirent, les difficultés économiques se font plus grandes et l’amertume d’avoir été trompés vient hanter nos cœurs.

Pourquoi as-tu obéi ?
Comment as-tu pu savoir que cette route inconnue était la bonne ?
Père Abraham, d’où t’est venue cette foi, cette espérance, cette vision obscure de tous ces biens à venir ?

Dis-moi…

Serait-ce parce que tu as compris, au plus secret de ton âme, que Dieu a fait toutes choses et que ce monde est soutenu par Dieu et promis à la vie ?
Serait-ce parce que tu as reçu ce don gratuit de la foi, de la part de Dieu, pour guider ta vie et te conduire jusqu’à la terre promise ?

Père Abraham, fais grandir ma foi. Éclaire-moi dans cette nuit où je cherche ma route, aide-moi à marcher vers la terre promise que Dieu promet à chacun de nous. Je suis prêt à être étranger dans ce nouveau monde que Dieu me donne, je sais les difficultés qui m’attendent, mais je vois aussi, au-delà des épreuves que Dieu me promet, une multitude de frères et de sœurs qui sont héritiers de la même promesse.

Frère Olivier CATEL, o.p. (couvent de Jérusalem)

BELLE FÊTE DE LA PENTECÔTE !

Si Tu étais resté dans ton ciel,
Toi là-haut et nous en bas,
nous aurions pu te vénérer, t'adorer, t'aimer,
mais aurions-nous senti ta présence en nous,
et l'élan qui nous pousse dans le monde ?

Si Tu t'étais contenté de venir,
pour partager la vie des hommes
et repartir 30 ans après,
nous aurions pu te remercier,
conformer notre vie à la tienne,
suivre tes commandements,
mais 2000 ans après,
Te sentirions-nous encore vivant ?

Alors, Tu as fait souffler l'Esprit !

Comme il a soufflé fort après ton ascension,
quand tes disciples parcouraient le monde
pour lui faire part de ta résurrection !
Comme il a soufflé fort sur les nouveaux baptisés,
qui criaient leur foi partout,
au péril de leur vie parfois.
Tout cela, les Actes des Apôtres nous le révèlent.

Mais maintenant ?

Maintenant, il souffle toujours,
dans les rassemblements des jeunes,
dans le dynamisme de l'église,
dans les recommandations du pape,
dans les actions humanitaires,
dans la fraternité et la solidarité toujours en éveil,
dans les conversions et les baptêmes,
dans les conflits parfois,
dans nos cœurs qui espérons et désespérons sans cesse,
dans nos prières,
dans nos actions et nos décisions,
dans tous les signes d'Amour que nous percevons.

Alors Seigneur,
par ton Esprit
mets dans nos cœurs
les mots et l'ardeur
qui nous permettront de continuer à avancer
dans notre vie et vers la Vie.

Anonyme

Prière au Christ ressuscité

Seigneur Jésus Ressuscité,
par Ta vie, Ta mort et Ta résurrection,
Tu as saisi la main de l'homme et de la femme
pour les arracher à leur détresse et les entraîner vers le Père,
dans la force de l'Esprit Saint.

Tu es toujours avec nous jusqu'à la fin des temps.
Nous croyons en ta présence, invisible et réelle,
silencieuse et efficace.

Tu pardonnes nos faiblesses, renouvelles notre confiance.
Tu nous envoies et nous consacres au salut de tout homme.

Nous sommes Ton Eglise : cette communauté que tu sauves
et par laquelle tu fais signe au monde
pour qu'il réponde à ton Amour Eternel.

Envoie sur nous Ton Esprit Saint ! Qu'il nous apprenne
à Te chercher, comme Marie Madeleine, parce que nous T'aimons,
et souffrir quand nous Te délaissons ;
à te trouver dans les Ecritures, comme les disciples d'Emmaüs,
et Te recevoir comme Pain rompu pour notre vie ;
à te redire que nous T'aimons, comme Pierre,
chaque fois que nous avons peur de reconnaître
dans les autres, Ton influence sur nous.

Que Ton Esprit nous communique un souffle de Résurrection
et de Pardon, de Guérison et de Communion
en faveur de tout homme et tout peuple,
avec priorité au service des plus méprisés et des plus oubliés,
mais sans exclusive, sectarisme ou privilège.

Arrache-nous à nos instincts de mort et d'agressivité,
à nos tentations de désespérer ou capituler devant le mal.

Fais de Ton Eglise une communauté vivant réellement
de l'Amour et de l'Espérance dont elle doit rendre compte.
Aide-nous, aujourd'hui, à entrer dans ton mouvement de Résurrection,
avec ceux qui te cherchent même sans te nommer,
Toi, le Vivant qui fait vivre pour les siècles des siècles.

Jean Charles Thomas

Prière pour le temps de Carême

Déchirez vos cœurs et pas vos vêtements

Ça défoule de tout déchirer,
de déchirer les vêtements usés qu'on a trop mis,
de déchirer les copies de l'année,
de déchirer les publicités qui ne servent plus à rien.
Déchirons !
Déchirons avec plaisir ce qui ne nous est plus utile !

Bon, le ménage est fait, je retourne m'asseoir !
Non ! Nous dis-Tu aujourd'hui,
Déchire aussi ton cœur !

Mais qu'est-ce que ça veut dire ?

Retire tes protections, les remparts que tu as construits,
rends le vulnérable !
Laisse ton cœur s'ouvrir à l'appel de Dieu, à la Prière,
à la Miséricorde.
Laisse ton cœur saigner aux douleurs des autres,
Laisse ton cœur palpiter, vibrer aux cris du monde.

Déchire-le, fais le sortir de son confort !

Voilà ce que Tu nous demandes aujourd'hui :
Faire du ménage,
chambouler tout,
oser le changement,
car Toi aussi, Tu as osé le changement,
passant de la vie à la mort et de la mort à la Vie.

Apprends-nous à prier, le cœur ouvert,
à nous déchirer l'estomac en pensant au sens de notre jeûne,
à déchirer notre porte-monnaie devant la multiplication
des misères,
à revenir à Toi le cœur déchiré mais prêt à la cicatrisation
de ta grâce et de ton pardon.

Anonyme

PRIERE POUR L'ANNEE NOUVELLE

Seigneur, avant d’offrir mes vœux, je te demande
- pour moi, et pour tous ceux que je souhaite tant voir heureux –
de nous remplir de ton Esprit.

Qu’il nous rende attentifs à toutes les joies du quotidien :
Joies éprouvées dans les relations fraternelles, bienveillantes,
Avec des personnes plus ou moins proches.
Dans les situations difficiles, éprouvantes, douloureuses même.

Joies nourries des « petites attentions » que l’on reçoit.
Et de celles que l’on porte aux personnes, aux événements, aux choses toutes simples...

Joies naissantes au fond du cœur quand un accord se vit avec ce que suggère l’Esprit.
Joies qui font communier à ce qu’il y a de bien, de beau, de grand
dans le monde proche ou lointain.

Alors oui, c’est vraiment de tout cœur que j’exprime ce souhait :

Bonne et Heureuse année 2017

Puisses-tu bénir chacun de nous, Seigneur !

Anonyme

NOËL : UN MESSAGE D'AMOUR

25 décembre, quel beau jour
Pour un message d'amour !
Un amour total et infini
Du Dieu qui s'est voulu si petit
Pour mieux cerner le quotidien
Des secrets du coeur humain
Et nous réapprendre à aimer
A aimer, pardonner et prier
Prier pour que règne la paix
La justice, l'équité, la charité
Prier pour que cessent les conflits
Et des conventions, le mépris
Aimer assez que pour accepter
De donner et de se donner
Aimer, comme l'enfant de Noël
Aimer, comme le chantait Brel
Aimer, comme mère Teresa, l'abbé Pierre
Jean-Paul II et tant d'autres sur terre
Et si faibles sont nos moyens
Nous pouvons joindre les mains
Aimer sans restriction
De couleur, ni de nation
Accepter nos différences
Faire preuve de tolérance
Cela ne coûte rien
Et peut faire tant de bien.

Anonyme

MISE EN AVENT !

Tu connais mes occupations, Seigneur :
je suis pris tout le temps !
Et c'est pour la bonne cause :
c'est pour le bien des autres,
c'est pour mes engagements,
c'est pour l'Eglise,
c'est pour mes enfants,
c'est pour mon travail,
c'est pour être solidaire
avec le monde entier,
c'est pour mes réunions,
c'est pour mes loisirs, indispensables,
c'est pour donner,
c'est pour vivre,
c'est pour…
Rien que d'excellentes raisons.

Stop !

Il est grand temps, Seigneur
de m'arrêter de tourner
comme une toupie déréglée.
Il est grand temps, Seigneur
de me mettre en état d'accueil :
te regarder, t'écouter, te prier,
répartir l'essentiel et l'accessoire.
Il est grand temps de me mettre en AVENT !

Anonyme

Bonne fête de la Toussaint !

DIEU NE FAIT PAS DE DIFFERENCE

Seigneur, tu es le Dieu universel.
En Toi, se retrouvent
Tous les peuples de la terre.
Pour Toi, le chemin de chaque homme
Est une histoire sainte.

Ainsi, se retrouvent
Dans cet immense arc en ciel
Tous ceux qui nous ont précédés,
Tous les hommes, les femmes
Et les enfants de bonne volonté.
Ils ont été visage de ton amour,
Peut- être, sans prononcer ton nom.

Ce sont les saints de tous les jours,
De toutes opinions,
De tous horizons,
Immergés dans le labeur,
les joies et les peines
De notre humanité.

Avec l’immense trésor de cette différence,
Par ce bouquet de vies de tous les temps,
Avec tous ceux qui ont vécu
Les béatitudes au quotidien,

Loué sois-tu Seigneur !

Anonyme

Prière à Notre-Dame de l'Assomption

MARIE, APPRENDS-NOUS A NOUS ETONNER

Marie, ce que nous aimons en toi,
c’est ton esprit d’enfance !
Les «comment» et les «pourquoi»,
tu as su les poser au bon moment :
«Comment cela va-t’il se faire ?», à l’ange Gabriel ;
«Pourquoi nous as-tu fait cela ?», à Jésus au Temple.
Et ton Magnificat n’est rien d’autre
qu’un étonnement émerveillé et sans bornes !
Alors, Marie, en ces temps souvent troublés
où parfois nous doutons de tout et surtout de l’homme,
donne-nous ton esprit d’enfance !
Fais que nous sachions nous interroger,
nous étonner, nous émerveiller,
devant les beautés de la création
et devant les découvertes des hommes !
Fais que nous ne soyons jamais blasés
et que nous soyons toujours des chercheurs
heureux de mettre du cœur en tout
pour que la création devienne «Monde nouveau» !
Marie, apprends-nous à nous étonner pour chercher !
Apprends-nous à chercher pour nous émerveiller !

Pierre Pythoud, msc

Le temps de Dieu

Le temps de Dieu
Que vienne le temps, Seigneur,
où les hommes enfin se rencontreront
comme des frères libérés dans leur cœur,
leurs pensées et leur vie, pour faire naître
l’échange, la rencontre, le partage.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où la charité donnera la main à la loi,
Une loi respectueuse du droit de tous,
Qui n’écrasera personne, en étant proche
du petit, du pauvre, de l’humble.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où « Aimer » ne sera pas seulement
Un verbe à conjuguer, mais une réalité conquise,
Par-delà les artifices des mots, à la force
De la volonté et des poignets.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où la terre donnera des fruits
De justice, d’amour et de paix
Que l’on viendra cueillir
au cœur des temps nouveaux.

Que vienne le temps, Seigneur,
De ta gloire, la gloire de Dieu,
Celle promise par les prophètes
et les saints. Alors nous aussi
nous serons revêtus, drapés de ta gloire,
mon Dieu !

Robert Riber Mille textes Fenêtres ouvertes

Au seuil de ces vacances...

PRIERE POUR RIRE

Seigneur,
Accorde-moi la grâce de rire souvent,
d’un bon rire clair et sans réserve.
Mets dans mon rire la tendresse du père et de l'époux,
la cordialité de l'ami,
la joie du convive,
la sollicitude de l'hôte,
la charité du chrétien.

Donne-moi des rires à partager, des rires à propager
des rires pour pardonner, des rires pour apaiser.
Donne-moi l'intelligence de rire d’abord
de mes manies, de mes erreurs,
et de mes prétentions,
avec bonne humeur et simplicité.

Fais-moi rire aussi des travers de ce monde,
et de ses dérisoires prétentions,
de ses stupides illusions.

Mais préserve-moi du rire
qui blesse, qui méprise, qui humilie.
Epargne moi du rire lâche et complaisant,
du rire vengeur, du rire suffisant.

Que mon rire sonne comme une prière d'actions de grâces,
et proclame autour de moi
le bonheur simple
d’avoir été créé par Toi, sauvé par Toi,
et tellement aimé par Toi !


BONNES VACANCES A TOUTES ET A TOUS !

Jean Gauci

Belle fête de la Pentecôte !

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final,
donne la joie éternelle.

Amen

Anonyme

pour ne pas confondre remords et repentir

Prière pour ne pas confondre remords et repentir

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce triste repliement sur soi, cette déprimante solitude ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette sortie de soi qui me tourne vers ta plénitude.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
cet orgueil blessé qui m’enferme dans mon passé ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette humilité confiante qui l’ouvre à ta Bonté.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce sentiment trop humain de culpabilité, morbide, suicidaire ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce don de l’Esprit-Saint qui me révèle ton cœur de Père.
Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce regard qui m’enferme sur mes échecs et mes trahisons ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce regard qui contemple la vie du Christ et sa résurrection.

Convertis mon cœur aux sources de ton Pardon :
que je passe de la sotte suffisance à la dépendance de l’amour,
de la sombre désespérance à la lumière de la foi,
de la fermeture du cœur à l’accueil de ta Présence,
de la vieille amertume à la nouvelle naissance,
du jugement des autres à la fraternelle bienveillance.

Accorde-moi surtout de ne jamais plus oublier,
que si mon cœur venait à me condamner,
Ton amour, Seigneur, est encore plus grand,
car tu ne cesses de me créer en m’aimant.

Michel Hubaut, Franciscain

Michel HUBAUT, Franciscain

Joyeuses fêtes de Pâques !

LA JOIE DE PÂQUES

En ces temps troublés,
en ces jours où la souffrance
des femmes, des hommes, des enfants
en tant de pays du monde,
tu nous invites Seigneur,
à célébrer
la joie de Pâques.

Serait-ce de l’humour noir ?

Non, Seigneur,
Cette invitation de ta part
est le suprême réalisme
car cette joie, tu l’as gagnée
sur la souffrance et par la croix.

Loin d’être anesthésiante,
ta joie de Pâques est la grande Espérance
puisque nous savons
que toute mort est vaincue.
A nous de le manifester
par notre courage à combattre,
à notre mesure,
la grande misère du monde.

Louis Sintas sj

Pour le Jubilé de la Miséricorde

Prière du Pape François
A l’occasion du Jubilé de la Miséricorde
Publié le 26 novembre 2015
Seigneur Jésus-Christ,
toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,
et nous a dit que te voir, c’est Le voir.
Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,
la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;
tu as fait pleurer Pierre après son reniement,
et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !
Tu es le visage visible du Père invisible,
du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :
fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse
pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :
fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.
Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction
pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,
et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Eglise annonce
aux pauvres la bonne nouvelle
aux prisonniers et aux opprimés la liberté,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.
Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,
à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.

Pape François

Entrée en Carême

Béni sois-tu, Dieu notre Père,
pour Jésus : ton Fils
qui, aujourd’hui encore,
nous convoque,
nous attend au désert ;
le désert du silence,
le désert de l’impuissance,
de la faiblesse,
le désert de la solitude.

Apprends-nous, Père,
dans l’audace de l’Esprit,
à découvrir ton œuvre dans nos vies,
au milieu même des déceptions,
des obstacles, des zones d’ombre.

Nous serons alors les témoins
d’une Bonne Nouvelle
qui réveille et emporte,
témoins d’un souffle qui surgit
et s’engouffre où il veut.

Anonyme