Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Intentions de prières

Déposez vos intentions de prières...

>> Déposer une prière

Les dernières prières :

Prière au Christ ressuscité

Seigneur Jésus Ressuscité,
par Ta vie, Ta mort et Ta résurrection,
Tu as saisi la main de l'homme et de la femme
pour les arracher à leur détresse et les entraîner vers le Père,
dans la force de l'Esprit Saint.

Tu es toujours avec nous jusqu'à la fin des temps.
Nous croyons en ta présence, invisible et réelle,
silencieuse et efficace.

Tu pardonnes nos faiblesses, renouvelles notre confiance.
Tu nous envoies et nous consacres au salut de tout homme.

Nous sommes Ton Eglise : cette communauté que tu sauves
et par laquelle tu fais signe au monde
pour qu'il réponde à ton Amour Eternel.

Envoie sur nous Ton Esprit Saint ! Qu'il nous apprenne
à Te chercher, comme Marie Madeleine, parce que nous T'aimons,
et souffrir quand nous Te délaissons ;
à te trouver dans les Ecritures, comme les disciples d'Emmaüs,
et Te recevoir comme Pain rompu pour notre vie ;
à te redire que nous T'aimons, comme Pierre,
chaque fois que nous avons peur de reconnaître
dans les autres, Ton influence sur nous.

Que Ton Esprit nous communique un souffle de Résurrection
et de Pardon, de Guérison et de Communion
en faveur de tout homme et tout peuple,
avec priorité au service des plus méprisés et des plus oubliés,
mais sans exclusive, sectarisme ou privilège.

Arrache-nous à nos instincts de mort et d'agressivité,
à nos tentations de désespérer ou capituler devant le mal.

Fais de Ton Eglise une communauté vivant réellement
de l'Amour et de l'Espérance dont elle doit rendre compte.
Aide-nous, aujourd'hui, à entrer dans ton mouvement de Résurrection,
avec ceux qui te cherchent même sans te nommer,
Toi, le Vivant qui fait vivre pour les siècles des siècles.

Jean Charles Thomas

Prière pour le temps de Carême

Déchirez vos cœurs et pas vos vêtements

Ça défoule de tout déchirer,
de déchirer les vêtements usés qu'on a trop mis,
de déchirer les copies de l'année,
de déchirer les publicités qui ne servent plus à rien.
Déchirons !
Déchirons avec plaisir ce qui ne nous est plus utile !

Bon, le ménage est fait, je retourne m'asseoir !
Non ! Nous dis-Tu aujourd'hui,
Déchire aussi ton cœur !

Mais qu'est-ce que ça veut dire ?

Retire tes protections, les remparts que tu as construits,
rends le vulnérable !
Laisse ton cœur s'ouvrir à l'appel de Dieu, à la Prière,
à la Miséricorde.
Laisse ton cœur saigner aux douleurs des autres,
Laisse ton cœur palpiter, vibrer aux cris du monde.

Déchire-le, fais le sortir de son confort !

Voilà ce que Tu nous demandes aujourd'hui :
Faire du ménage,
chambouler tout,
oser le changement,
car Toi aussi, Tu as osé le changement,
passant de la vie à la mort et de la mort à la Vie.

Apprends-nous à prier, le cœur ouvert,
à nous déchirer l'estomac en pensant au sens de notre jeûne,
à déchirer notre porte-monnaie devant la multiplication
des misères,
à revenir à Toi le cœur déchiré mais prêt à la cicatrisation
de ta grâce et de ton pardon.

Anonyme

PRIERE POUR L'ANNEE NOUVELLE

Seigneur, avant d’offrir mes vœux, je te demande
- pour moi, et pour tous ceux que je souhaite tant voir heureux –
de nous remplir de ton Esprit.

Qu’il nous rende attentifs à toutes les joies du quotidien :
Joies éprouvées dans les relations fraternelles, bienveillantes,
Avec des personnes plus ou moins proches.
Dans les situations difficiles, éprouvantes, douloureuses même.

Joies nourries des « petites attentions » que l’on reçoit.
Et de celles que l’on porte aux personnes, aux événements, aux choses toutes simples...

Joies naissantes au fond du cœur quand un accord se vit avec ce que suggère l’Esprit.
Joies qui font communier à ce qu’il y a de bien, de beau, de grand
dans le monde proche ou lointain.

Alors oui, c’est vraiment de tout cœur que j’exprime ce souhait :

Bonne et Heureuse année 2017

Puisses-tu bénir chacun de nous, Seigneur !

Anonyme

NOËL : UN MESSAGE D'AMOUR

25 décembre, quel beau jour
Pour un message d'amour !
Un amour total et infini
Du Dieu qui s'est voulu si petit
Pour mieux cerner le quotidien
Des secrets du coeur humain
Et nous réapprendre à aimer
A aimer, pardonner et prier
Prier pour que règne la paix
La justice, l'équité, la charité
Prier pour que cessent les conflits
Et des conventions, le mépris
Aimer assez que pour accepter
De donner et de se donner
Aimer, comme l'enfant de Noël
Aimer, comme le chantait Brel
Aimer, comme mère Teresa, l'abbé Pierre
Jean-Paul II et tant d'autres sur terre
Et si faibles sont nos moyens
Nous pouvons joindre les mains
Aimer sans restriction
De couleur, ni de nation
Accepter nos différences
Faire preuve de tolérance
Cela ne coûte rien
Et peut faire tant de bien.

Anonyme

MISE EN AVENT !

Tu connais mes occupations, Seigneur :
je suis pris tout le temps !
Et c'est pour la bonne cause :
c'est pour le bien des autres,
c'est pour mes engagements,
c'est pour l'Eglise,
c'est pour mes enfants,
c'est pour mon travail,
c'est pour être solidaire
avec le monde entier,
c'est pour mes réunions,
c'est pour mes loisirs, indispensables,
c'est pour donner,
c'est pour vivre,
c'est pour…
Rien que d'excellentes raisons.

Stop !

Il est grand temps, Seigneur
de m'arrêter de tourner
comme une toupie déréglée.
Il est grand temps, Seigneur
de me mettre en état d'accueil :
te regarder, t'écouter, te prier,
répartir l'essentiel et l'accessoire.
Il est grand temps de me mettre en AVENT !

Anonyme

Bonne fête de la Toussaint !

DIEU NE FAIT PAS DE DIFFERENCE

Seigneur, tu es le Dieu universel.
En Toi, se retrouvent
Tous les peuples de la terre.
Pour Toi, le chemin de chaque homme
Est une histoire sainte.

Ainsi, se retrouvent
Dans cet immense arc en ciel
Tous ceux qui nous ont précédés,
Tous les hommes, les femmes
Et les enfants de bonne volonté.
Ils ont été visage de ton amour,
Peut- être, sans prononcer ton nom.

Ce sont les saints de tous les jours,
De toutes opinions,
De tous horizons,
Immergés dans le labeur,
les joies et les peines
De notre humanité.

Avec l’immense trésor de cette différence,
Par ce bouquet de vies de tous les temps,
Avec tous ceux qui ont vécu
Les béatitudes au quotidien,

Loué sois-tu Seigneur !

Anonyme

Prière à Notre-Dame de l'Assomption

MARIE, APPRENDS-NOUS A NOUS ETONNER

Marie, ce que nous aimons en toi,
c’est ton esprit d’enfance !
Les «comment» et les «pourquoi»,
tu as su les poser au bon moment :
«Comment cela va-t’il se faire ?», à l’ange Gabriel ;
«Pourquoi nous as-tu fait cela ?», à Jésus au Temple.
Et ton Magnificat n’est rien d’autre
qu’un étonnement émerveillé et sans bornes !
Alors, Marie, en ces temps souvent troublés
où parfois nous doutons de tout et surtout de l’homme,
donne-nous ton esprit d’enfance !
Fais que nous sachions nous interroger,
nous étonner, nous émerveiller,
devant les beautés de la création
et devant les découvertes des hommes !
Fais que nous ne soyons jamais blasés
et que nous soyons toujours des chercheurs
heureux de mettre du cœur en tout
pour que la création devienne «Monde nouveau» !
Marie, apprends-nous à nous étonner pour chercher !
Apprends-nous à chercher pour nous émerveiller !

Pierre Pythoud, msc

Le temps de Dieu

Le temps de Dieu
Que vienne le temps, Seigneur,
où les hommes enfin se rencontreront
comme des frères libérés dans leur cœur,
leurs pensées et leur vie, pour faire naître
l’échange, la rencontre, le partage.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où la charité donnera la main à la loi,
Une loi respectueuse du droit de tous,
Qui n’écrasera personne, en étant proche
du petit, du pauvre, de l’humble.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où « Aimer » ne sera pas seulement
Un verbe à conjuguer, mais une réalité conquise,
Par-delà les artifices des mots, à la force
De la volonté et des poignets.

Que vienne le temps, Seigneur,
Où la terre donnera des fruits
De justice, d’amour et de paix
Que l’on viendra cueillir
au cœur des temps nouveaux.

Que vienne le temps, Seigneur,
De ta gloire, la gloire de Dieu,
Celle promise par les prophètes
et les saints. Alors nous aussi
nous serons revêtus, drapés de ta gloire,
mon Dieu !

Robert Riber Mille textes Fenêtres ouvertes

Au seuil de ces vacances...

PRIERE POUR RIRE

Seigneur,
Accorde-moi la grâce de rire souvent,
d’un bon rire clair et sans réserve.
Mets dans mon rire la tendresse du père et de l'époux,
la cordialité de l'ami,
la joie du convive,
la sollicitude de l'hôte,
la charité du chrétien.

Donne-moi des rires à partager, des rires à propager
des rires pour pardonner, des rires pour apaiser.
Donne-moi l'intelligence de rire d’abord
de mes manies, de mes erreurs,
et de mes prétentions,
avec bonne humeur et simplicité.

Fais-moi rire aussi des travers de ce monde,
et de ses dérisoires prétentions,
de ses stupides illusions.

Mais préserve-moi du rire
qui blesse, qui méprise, qui humilie.
Epargne moi du rire lâche et complaisant,
du rire vengeur, du rire suffisant.

Que mon rire sonne comme une prière d'actions de grâces,
et proclame autour de moi
le bonheur simple
d’avoir été créé par Toi, sauvé par Toi,
et tellement aimé par Toi !


BONNES VACANCES A TOUTES ET A TOUS !

Jean Gauci

Belle fête de la Pentecôte !

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final,
donne la joie éternelle.

Amen

Anonyme

pour ne pas confondre remords et repentir

Prière pour ne pas confondre remords et repentir

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce triste repliement sur soi, cette déprimante solitude ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette sortie de soi qui me tourne vers ta plénitude.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
cet orgueil blessé qui m’enferme dans mon passé ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
cette humilité confiante qui l’ouvre à ta Bonté.

Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce sentiment trop humain de culpabilité, morbide, suicidaire ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce don de l’Esprit-Saint qui me révèle ton cœur de Père.
Seigneur, délivre-moi de l’impasse du remords sans avenir,
ce regard qui m’enferme sur mes échecs et mes trahisons ;
accorde-moi la joie libérante du repentir,
ce regard qui contemple la vie du Christ et sa résurrection.

Convertis mon cœur aux sources de ton Pardon :
que je passe de la sotte suffisance à la dépendance de l’amour,
de la sombre désespérance à la lumière de la foi,
de la fermeture du cœur à l’accueil de ta Présence,
de la vieille amertume à la nouvelle naissance,
du jugement des autres à la fraternelle bienveillance.

Accorde-moi surtout de ne jamais plus oublier,
que si mon cœur venait à me condamner,
Ton amour, Seigneur, est encore plus grand,
car tu ne cesses de me créer en m’aimant.

Michel Hubaut, Franciscain

Michel HUBAUT, Franciscain

Joyeuses fêtes de Pâques !

LA JOIE DE PÂQUES

En ces temps troublés,
en ces jours où la souffrance
des femmes, des hommes, des enfants
en tant de pays du monde,
tu nous invites Seigneur,
à célébrer
la joie de Pâques.

Serait-ce de l’humour noir ?

Non, Seigneur,
Cette invitation de ta part
est le suprême réalisme
car cette joie, tu l’as gagnée
sur la souffrance et par la croix.

Loin d’être anesthésiante,
ta joie de Pâques est la grande Espérance
puisque nous savons
que toute mort est vaincue.
A nous de le manifester
par notre courage à combattre,
à notre mesure,
la grande misère du monde.

Louis Sintas sj

Pour le Jubilé de la Miséricorde

Prière du Pape François
A l’occasion du Jubilé de la Miséricorde
Publié le 26 novembre 2015
Seigneur Jésus-Christ,
toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,
et nous a dit que te voir, c’est Le voir.
Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,
la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;
tu as fait pleurer Pierre après son reniement,
et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !
Tu es le visage visible du Père invisible,
du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :
fais que l’Eglise soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse
pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance et l’erreur :
fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.
Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction
pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,
et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton Eglise annonce
aux pauvres la bonne nouvelle
aux prisonniers et aux opprimés la liberté,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.
Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,
à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.

Pape François

Entrée en Carême

Béni sois-tu, Dieu notre Père,
pour Jésus : ton Fils
qui, aujourd’hui encore,
nous convoque,
nous attend au désert ;
le désert du silence,
le désert de l’impuissance,
de la faiblesse,
le désert de la solitude.

Apprends-nous, Père,
dans l’audace de l’Esprit,
à découvrir ton œuvre dans nos vies,
au milieu même des déceptions,
des obstacles, des zones d’ombre.

Nous serons alors les témoins
d’une Bonne Nouvelle
qui réveille et emporte,
témoins d’un souffle qui surgit
et s’engouffre où il veut.

Anonyme

Au coeur de la Beauté du Monde

Au cœur de la Beauté du Monde.
Toute la beauté de la création, Seigneur, me semble un océan d’amour dans lequel je me baigne avec joie.
Au sein de ton œuvre, je me sens aimé et protégé. Je suis très honoré d’être ton enfant.
Je me réjouis à me voir et à me sentir constamment en croissance.
Rions et prions ensemble, Seigneur, et permets-moi de souhaiter partager ma joie avec toi, mon Créateur, que j’admire et que j’aime. Et je sens monter en moi l’espoir, Seigneur, l’espoir d’une humanité faite d’amour, de tolérance et de paix.
Veux-tu bien, Père, m’aider et me guider sur la voie de l’espoir. J’ai besoin de ta tendresse et de ta compassion pour me sentir aimé et aimer à mon tour. J’ai soif de vérité.
Que tout événement soit une épreuve et un prétexte pour mieux grandir vers toi. Seigneur, en témoin de la beauté de ta création, j’aspire au bonheur et au meilleur de moi-même. Aide-moi à me remplir davantage de ta présence et de ton amour pour me construire dans la confiance et la joie.
Puissent ta sagesse et ta lumière m’accompagner et me guider sur le chemin afin de m’aider à déjouer les pièges du libre arbitre et de l’égocentrisme. Lorsque je m’égare et me disperse, permets-moi Seigneur, de me retrouver et de garder confiance en toi.
Je recherche la lumière, la tolérance, la paix et l’amour. Permets-moi de t’aimer et de nous aimer à travers toi en grandissant vers l’union par la communion.
Seigneur tout puissant, que mon âme soit ton foyer, que mon cœur soit ton amour, que mon souffle soit ta vie, que mon esprit soit ta sagesse, que mes yeux soient ta lumière, que ma voix soit ta parole, que mon écoute soit ta bienveillance, que mes mains soient ta chaleur, que mon corps soit ton véhicule et que mon action soit ton œuvre.
Moi, ton humble et dévoué serviteur sur la terre et dans l’univers, fruit de la création et de l’incarnation, je te remercie pour ce que je suis, je te remercie pour ce qui est.
Bruno LEROY, le 2 janvier 2016

Bruno LEROY

Bonne et heureuse année à toutes et à tous !

Seigneur,
Un nouveau jour se lève.
Une nouvelle année commence.
Donne-nous confiance, pour avancer chaque jour,
Avec la lumière qui se lève dans nos cœurs.

Donne-nous de lire les signes des temps porteurs d’espérance.
L’actualité du mois de décembre nous a apporté comme des "signes"...
L’accord de la COP 21 signé par 195 dirigeants de pays,
L’ouverture de l’année de la Miséricorde à toute l’humanité,
La réorganisation des régions en France...

Et, chacun peut allonger la liste... là où il vit,
Dans le quotidien de l’existence.

Ouvre nos yeux et nos cœurs pour recueillir les signes, leur faire porter du fruit.
Donne-nous un cœur disponible pour répondre : "Me voici"
Quand une proposition lui est faite.

Ainsi, tous ensemble, nous vivrons une Bonne Année.

Merci Seigneur.

Anonyme

JOYEUX NOËL !

Un homme,… c’est sacré !

C’est tellement sacré… un homme
Que Dieu a épousé la nature humaine,
Il est venu sur la terre, sa terre, une nuit Il est venu.
Personne ne L’attendait, rien n’était prévu
Dieu se fait homme sur terre : c’est là le grand mystère.
Venir chez nous c’est un pari, un risque.
Dans ce lieu de révolte, de combats, de guerres,
Lieu où l’homme fait des efforts pour sauver une vie,
Tandis qu’ailleurs, c’est la grande tuerie.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré un homme…
Que pour lui Dieu se fait Père et de nous ses enfants.
En réponse, Il reçoit négligences et indifférence.
Par Lui le corps humain prend toute sa dignité
Il l’élève, le divinise pour qu’il soit respecté.
Le grand projet de Dieu c’est de l’éterniser.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré … un homme
Que toute sa personne exige respect et justice,
Que les uns aient trop et d’autres, pas assez :
C’est pourtant si facile de partager
Tout cela n’est question que de volonté !
NOËL : Dieu vient partager la vie de l’homme.
OUI, UN HOMME C’EST SACRE !

C’est tellement sacré… un homme
Qu’à la crèche, les premiers venus sont les exclus
Les pauvres bergers sont les premiers appelés
Car les simples et les vrais pauvres sont toujours disponibles.
Le moindre signe ou appel reste toujours audible,
Alors sans le savoir… ils ont vu la Parole
Celle qui dit au monde le chemin du bonheur
Heureux qui reconnaît en l’autre le visage de Dieu !
Si tu veux, chaque jour ce peut être NOËL !

Bernard GUTHAPFEL

Prière pour la planète

Seigneur, toi qui es
le Chemin, la Vérité et la Vie,
accorde-nous la grâce
d'une réconciliation authentique et totale
entre tous les chrétiens, entre tous les humains
et avec la création tout entière.

Nous te demandons pardon de continuer,
avec un égoïsme aveugle,
à polluer l'air, l'eau et la Terre,
à faire disparaître des milliers d'espèces
animales et végétales,
à abîmer ce monde
que tu as créé pour nous le confier.
Aide-nous à mieux cultiver,
comme un précieux jardin, notre planète fragile,
en partageant plus équitablement ses richesses
et en préservant sa beauté et sa féconde diversité,
afin que les générations futures puissent
à leur tour y vivre et s'en réjouir.

Loué sois-tu, Seigneur, pour toute ta création.
Loué sois-tu, Seigneur, pour le don de la Vie.

Elsa Godard

Veiller en attendant

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
veiller sans crainte, veiller sans peur,
sans passer mon temps
à compter mes battements de cœur,
sans inquiétude des lendemains,
ceux qui se vivront sans moi.

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
un peu comme quelqu’un
qui se prépare à une vie autre,
une vie pleine, même quand apparemment
on est peu rentable, peu efficace,
alors que s’allument les braises de la sagesse.

Si tu m’apprenais à veiller, mon Dieu,
un peu come ceux qui attendent,
une attente sereine, calme ou peut-être tourmentée.
Je ne sais ni le jour ni l’heure.
Je ne sais surtout pas le « comment »,
mais ce que je sais, mon Dieu,
ce qui est sûr, c’est que Toi, Tu seras là :
je n’aurai pas veillé en vain.

Je ne sais rien du temps de demain.
Ce que je sais, c’est l'aujourd’hui
parce qu’il est la promesse de demain.

Robert RIBER "Milles textes, fenêtres ouvertes"

Fête de la Toussaint

ILS VIENNENT DE LA GRANDE EPREUVE

Être immergé dans la lignée
Des hommes, des femmes, des enfants,
Qui, au long des siècles,
Par toute la terre,
Ont marché, travaillé, souffert, donné, aimé…

Ils viennent de la grande épreuve

Leurs mains ont creusé, défriché, sculpté,
Lavé, cousu, caressé,
Pianoté sur un clavier.
Elles ont été lien d’amitié et de tendresse.

Ils viennent de la grande épreuve.

Leurs routes ont été jalonnées
De grandeur ou d'humilité,
De certitudes ou de doutes,
De pauvreté ou de richesse
De misères ou de gloire.
Ils ont été éprouvés
Comme l’or au creuset,
Dans leur corps et dans leur âme,

Ils viennent de la grande épreuve.

Toi, Jésus de Nazareth,
Tu as mis tes pas dans leurs pas.
Tu as épousé notre humanité

Tu viens de la grande épreuve.

Bienheureux, vous les saints de tous les jours,
Connus ou inconnus,
Et vous, nos êtres chers
Qui nous précédez dans la lumière
Avec Jésus notre frère, Christ ressuscité !

Bienheureux, vous tous qui venez de la grande épreuve !

Alberte Delisle